La prévoyance vieillesse face aux taux d'intérêt bas

La prévoyance vieillesse face aux taux d'intérêt bas
12 octobre 2021
L'essentiel
  • Le taux directeur de la Banque nationale suisse est actuellement de -0,75 %

  • Les taux d'intérêt bas ont un impact négatif sur votre épargne

  • Les investissements tels que les ETF, actions et obligations sont plus adaptés qu'une simple épargne

  • Utilisez les investissements pour votre prévoyance vieillesse

Les taux d'intérêt bas n'ont pas que des avantages

Quiconque a déjà contracté un prêt le sait bien : emprunter de l'argent a un coût. En effet, vous remboursez à votre prêteur un montant global plus élevé sous forme d'intérêts. Ces intérêts sont très favorables en ce moment, notamment parce que nous nous trouvons dans une période de taux d'intérêt bas. Toutefois, il serait faux de penser que de faibles taux d'intérêt n'auraient que des avantages pour vous, en tant que particulier. Au contraire, ils peuvent avoir des conséquences compliquées, notamment en termes de prévoyance vieillesse.

Que signifient « taux directeur » et « taux d'intérêt bas » ?

La définition des taux d'intérêt bas varie en fonction du point de vue : pour certains épargnants, tout taux inférieur à 4 % sera considéré comme faible. Pour une personne qui contracte un prêt immobilier, un taux d'intérêt bas sera plutôt de l'ordre de 1 ou 2 %. 

Quoiqu'il en soit, tout le monde s'accordera pour dire que le taux directeur de la Banque nationale suisse peut être qualifié de faible, puisqu'il se situe actuellement à -0,75 %.

Le taux directeur est un taux d'intérêt auquel les établissements de crédit peuvent effectuer des transactions avec une banque centrale. Pour recevoir cet approvisionnement en argent, ils doivent payer des intérêts, tout comme les emprunteurs privés.

Quels sont les avantages et les inconvénients des taux d'intérêt bas ?

Les avis divergent quant aux conséquences positives ou négatives de cette politique monétaire sur l'économie. Ses partisans mettent en avant la stabilité continue du franc suisse et du niveau des prix. Ils avancent également que cela donne aux entreprises la possibilité d'augmenter leurs investissements grâce à des prêts bon marché. 

Ses détracteurs répondent que cette option n'est presque jamais utilisée. Après tout, et c'est surtout vrai en Suisse, de nombreuses entreprises disposent de ressources financières suffisantes et ne dépendent pas des offres de financement des banques. Certains craignent en outre que l'augmentation des flux d'argent n'entraîne une forte inflation, ce qui signifie que les biens et les services deviendraient plus chers. Car plus l'argent circule, moins il a de valeur. 

En clair, l'inflation désigne la dépréciation de l'argent. Le taux d'inflation vous permet de voir de quel pourcentage la valeur a baissé et combien vaut une certaine somme d'argent. Exemple : si le taux d'inflation est de 2 %, un article à 100 CHF coûtera environ 2 CHF de plus cette année que l'année précédente.

Les taux d'intérêt bas touchent plus particulièrement les épargnants

Pour les épargnants privés, les taux d'intérêt bas présentent un inconvénient de taille : ils ne perçoivent en effet presque aucun intérêt sur leur épargne. Afin de ne pas perdre de clients, les banques n'y répercutent généralement pas le taux d'intérêt négatif. Dans le même temps, elles ne versent aucun intérêt, ou seulement des intérêts très faibles, sur leurs comptes de dépôt à terme et à vue, à l'exception de promotions spéciales occasionnelles dont l'objectif est d'attirer de nouveaux clients.

Les comptes et livrets d'épargne sont très appréciés pour leur flexibilité. Si vous avez besoin d'argent à court terme, vous pouvez y accéder rapidement en utilisant notamment un compte de dépôt à vue. C'est très pratique, mais pas très utile si vous souhaitez accumuler des actifs de manière efficace.

Quelles sont les alternatives à l'épargne ?

Vous pouvez donc dire adieu à l'idée d'épargner des richesses. Heureusement, il existe de nombreux autres types d'investissements plus intéressants pour votre argent :

  • Avec les obligations, les investisseurs deviennent prêteurs. Le capital investi fonctionne comme un prêt pour les entreprises ou les gouvernements. Les obligations d'État émises par de grandes nations industrielles, comme l'Allemagne, sont considérées comme sûres. Cependant, le rendement est ici aussi comparativement faible.
  • Si vous voulez profiter des taux d'intérêt bas, vous pouvez investir dans l'immobilier. Vous pouvez utiliser les prêts bon marché comme « argent béton » et investir dans des propriétés résidentielles ou commerciales. Gardez cependant à l'esprit qu'il existe toujours un risque de récession économique. Si vous souhaitez louer votre bien à des fins commerciales, il n'y a donc aucune garantie que vous pourrez trouver assez d'entreprises à qui louer.
  • Si vous n'y avez pas encore pensé, vous pouvez envisager de placer votre investissement dans des actions. Ce faisant, vous acquérez des parts d'entreprise par le biais d'un titre. La valeur de l'action augmente ou diminue en fonction de l'offre et de la demande, qui sont elles-mêmes influencées par des facteurs comme le succès de l'entreprise, les rapports publics ou les prévisions pour le secteur et l'industrie en question. Si le rendement est élevé, c'est-à-dire si l'action a pris de la valeur, vous pourrez la revendre et réaliser un bénéfice. En outre, de nombreuses sociétés cotées en bourse redonnent à leurs actionnaires une part de leurs bénéfices et versent régulièrement des dividendes.
  • Si vous souhaitez optimiser vos chances de réussite, pensez aux fonds d'investissement. Ici, vous investissez votre argent avec d'autres personnes. Cela permet d'augmenter le volume total des achats, et donc d'accroître les bénéfices. Les fonds d'investissement existent pour les obligations (fonds obligataire), l'immobilier (fonds immobilier) et les actions (fonds d'actions). Vous pouvez également opter pour des ETF, un type d'investissement qui vous permet d'acheter des titres ciblés de tout un indice boursier.
  • Vous vous demandez quel type d'investissement vous convient le mieux ? Il n'y a pas de réponse générale, tout dépend de vous et de votre situation. Si vous voulez commencer petit mais tôt, les fonds constituent une option très prometteuse car ils vous permettent d'investir sans débourser de grosses sommes. L'essentiel est d'effectuer des versements réguliers sur une période aussi longue que possible. Cela vous permettra d'équilibrer efficacement les fluctuations du marché et les évolutions défavorables de la bourse. 

Comment fonctionne la prévoyance vieillesse malgré des taux d'intérêt bas ?

Le mieux est d'utiliser vos investissements pour votre prévoyance vieillesse. Car ici aussi, les taux d'intérêt bas s'avèrent être un inconvénient. Vous subissez des pertes au cours de l'inflation, et votre argent perd de la valeur sans augmenter grâce aux intérêts. Les formes de prévoyance traditionnelles telles que l'assurance-vie et l'assurance retraite constituant un capital sont également basées sur l'épargne. Il n'est donc guère possible pour les fournisseurs de ces assurances de réaliser des rendements adéquats et de garantir des bénéfices à leurs clients. 

À mesure que le niveau des pensions baisse et que le déficit de rente suisse s'accroît, la prévoyance vieillesse privée gagne en importance. Un investissement intelligent constitue ici l'alternative la plus rentable à un livret d'épargne ou à un compte de dépôt à vue. Restons sur l'exemple du fonds d'investissement : outre le plan d'épargne en fonds qui vous permet de vous verser vos gains à tout moment, vous pouvez également opter pour une assurance retraite basée sur des fonds. Ce type d'assurance retraite allie les perspectives de succès d'un fonds d'investissement à la sécurité d'une assurance retraite. Cela signifie que votre capital investi vous sera versé régulièrement sous forme de rente lors de votre retraite.

Trouver un conseiller

Obtenir des conseils personnalisés

Trouver un conseiller
Articles recommandés
Constitution de patrimoine
L'ETF comme prévoyance vieillesse
L'ETF comme prévoyance vieillesse La prévoyance vieillesse privée est plus importante que jamais. Elle peut notamment passer par des investissements tels que les « ETF ».