Prévenir la pauvreté des personnes âgées : êtes-vous prêt pour votre retraite ?

Prévenir la pauvreté des personnes âgées : êtes-vous prêt pour votre retraite ?
30 août 2021
L'essentiel
  • Un retraité suisse touchant moins de 2279 CHF par mois est considéré comme pauvre

  • Les raisons de la pauvreté des personnes âgées sont nombreuses 

  • La rente AVS seule ne suffit pas pour éviter la pauvreté

  • Les versements dans le 3e pilier sont importants pour éviter la pauvreté lors de la vieillesse

Quiconque suit la presse de nos jours a certainement déjà entendu parler de la pauvreté des personnes âgées. Vieillissement de la population, faibles taux d'intérêt ou probabilité croissante d'une baisse des pensions : la pauvreté des personnes âgées apparaît régulièrement comme une conséquence possible à tout cela. 

Mais que signifie cette expression exactement ? Pourriez-vous y être confronté dans votre vieillesse ? Nous vous expliquons ici les points les plus importants en vous montrant comment vous protéger contre la pauvreté des personnes âgées.

Pauvreté des personnes âgées – qui est concerné ?

Définissons d'abord ce que l'on entend par pauvreté des personnes âgées. Il existe plusieurs définitions de ce terme. Pour simplifier, une personne est concernée par la pauvreté des personnes âgées si elle présente des manques dans divers aspects de son niveau de vie lors de la retraite : ne pas pouvoir s'offrir un repas chaud tous les jours, ne pas avoir de téléphone, voire de logement. Le niveau de vie se mesure différemment d'un pays à l'autre. En Suisse, le seuil de pauvreté pour les personnes seules est d'en moyenne 2279 CHF par mois (en 2019).1 Si une personneâgée dispose d'un montant similaire ou inférieur après déduction de ses frais de logement, elle en situation de pauvreté.

Quelles sont les causes de la pauvreté des personnes âgées ?

La pauvreté des personnes âgées peut avoir de nombreuses causes. Vous trouverez ci-dessous quelques éléments qui constituent les causes les plus courantes :

  • Une pension faible due à des versements insuffisants dans les trois piliers
  • Des revenus trop faibles ou manquants lors de la retraite
  • Une maladie
  • Des dépenses non prévues (prise en charge de proches, réparations)
  • Des dettes
  • Un manque d'épargne

La pauvreté des personnes âgées peut parfois avoir des causes impossibles à prévoir, comme la maladie. Toutefois, il convient de noter qu'il est possible d'agir tôt sur certaines de ses causes, en évitant par exemple d'accumuler des dettes ou de recevoir une pension trop faible. En prenant des dispositions de prévoyance vieillesse assez tôt, vous pouvez minimiser ces risques en amont afin de profiter de votre retraite l'esprit tranquille et en toute autonomie.

La rente AVS en Suisse suffit-elle pour éviter la pauvreté des personnes âgées ?

Toute personne prenant sa retraite à l'âge légal a normalement droit au paiement régulier d'une rente légale. L'âge légal de la retraite est actuellement de 64 ans pour les femmes et de 65 ans pour les hommes. 

Pour vous assurer une bonne prévoyance vieillesse, il est important de savoir quel sera le montant de votre rente AVS et quels seront les facteurs qui l'influenceront. Voici les trois facteurs les plus importants :

  1. Vos années de cotisation prises en compte, c'est-à-dire la période pendant laquelle vous avez cotisé à l'assurance-vieillesse et survivants.
  2. Votre revenu annuel moyen, c'est-à-dire le revenu sur lequel les cotisations ont été payées.
  3. Les éventuels crédits dont vous pouvez bénéficier pour l'éducation et la garde d'enfants. Cela s'applique aux personnes qui se sont occupées d'enfants de moins de 16 ans pendant leur période de cotisation. Il en va de même pour les crédits de soins pour la prise en charge de parents.

Le calcul de votre rente AVS est une opération assez complexe. Le moyen le plus simple d'obtenir des informations fiables est d'effectuer une demande de calcul anticipé de rente auprès de la caisse de compensation. Pour ce faire, contactez la caisse de compensation à laquelle les cotisations ont été versées en dernier lieu pour vous. Pour les personnes de plus de 40 ans, cette demande de calcul est gratuite tous les 5 ans.

Aujourd'hui, en 2021, la rente complète ordinaire du 1er pilier pour les personnes seules est de 1195 CHF minimum et 2390 CHF maximum.2 En moyenne, seuls 20 % de l'ensemble des retraités perçoivent la rente complète ordinaire de l'AVS.3

En outre, le système de retraite suisse fonctionne selon le principe de la répartition. En termes simplifiés, cela signifie que les cotisations que vous payez maintenant sont versées aux retraités actuels. Votre rente est donc assurée par la prochaine génération d'actifs. Il est donc impossible de compter sur une certaine rente à l'avenir, car de nombreux facteurs sont encore incertains. Le vieillissement de la société pourrait notamment s'avérer problématique : si de moins en moins de jeunes actifs cotisent à l'AVS alors que le nombre de retraités continue d'augmenter, il sera difficile de garantir un certain niveau de rente. Vu que cette situation aura tendance à empirer à l'avenir, on peut supposer que, dans de nombreux cas, la rente AVS ne suffira pas à prévenir la pauvreté des personnes âgées.

Que peut-on faire contre la pauvreté des personnes âgées ?

On compte de nombreuses raisons pour lesquelles la rente AVS pourrait à l'avenir ne pas suffire à couvrir les frais du quotidien. Pourtant, réduire de manière significative son propre risque n'est pas sorcier. Alors, que peut-on faire pour éviter la pauvreté pendant la vieillesse ? Le plus important est d'y penser tôt et d'agir de manière proactive. 

Alimentez de manière active votre 3e pilier. En épargnant et en investissant de manière active, par exemple avec une assurance-vie liée à des fonds ou constituant un capital, vous pouvez créer un matelas financier pour vos vieux jours. Un régime de prévoyance flexible vous aidera à trouver la solution qui vous convient.

 Trouver un conseiller

Obtenir des conseils personnalisés

Trouver un conseiller